j’aime allumer les voisins tout en restant notamment discrète


Je suis européenne, 41 ans, mariée. Je mesure 1m72 et pèse 62kg. Ayant une position prenante dans une multinationale je suis toujours habille de façon classe. Cependant j’aime être regardée par les voisins, me sentir désirée. Je porte donc génèralement des accessoires plutôt ravissante comme des bottes ou des talons aiguilles. J’agis de façon innocente comme si je ne faisais pas exprès d’aller magnifique ou de me déhancher lorsque je marche, ou pas exprès de confier mes longues jambes bottées si en évidence…
Bref j’aime allumer les voisins tout en restant notamment discrète que envisageable.
Je n’ai pas eu beaucoup de temps récemment pour mettre mes aventures par écrit alors j’essaie de rattraper le retard.

Ma dernière aventure m’a mise en rapport avec Chris C. un queutard qui était une vedette de football américain pour l’université américaine ou j’ai étudié. Il était l’idole de l’université et jamais je n’aurais pensé que nous puissions nous rencontrer ou qu’il fasse attention à moi. Nous nous sommes retrouvés à Dallas pour une soirée. Etant bien séduite par son physique mais notamment sa notoriété et célébrité, j’étais habillée très ravissante (plus qu’à mon habitude). Au matière de cette soirée nous avons finis à mon hôtel. Son physique musclé et toujours très athlétique bien qu’il ait le surtout âge que moi m’ont transporté dans les nues. Son gros membre m’a défoncé sans me faire trop de mal tellement j’étais excitée. Il m’a prise comme un étalon. Je l’ai supplié de me pénétrer sans attendre que je me déshabille complètement ce qui l’a surpris mais enchanté. Il a aimé sentir mes bottes en cuir sur ses épaules alors qu’il me bourrait comme une fringante cochonne. J’ai adoré être ainsi la divine femme faible proie d’une vedette virile.

Bref après cela je suis retombée de ces nuages vers une réalité normale. Nous communiquions tout le sans cesse mais ayant pris beaucoup de risques précédemment je préférerais rester discrète.
J’étais à Toronto pour une convention en août. Nous avions un repas organisé pour la convention. En parlant à un individu qui est allé à la même université que moi j’ai appris que plusieurs anciens joueurs de la NFL étaient là pour une réunion. Un peu surprise je reçois un texte de Chris me demandant ce que je fais. J’ai répondu trop vite et lui ait dit que j’étais à Toronto. Aussitôt il m’a dit qu’il venait à ma rencontre. Je ne voulais pas vraiment le regarder car la situation était un peu trop dangereuse. J’étais vêtue pour la soirée en prenant en compte une robe mauve vive moulante et des escarpins noirs aux talons de 10cm. Une tenue qui attirait bien des regards et plus pour une soirée d’affaires que pour une rencontre galante. Quoi qu’avec tous ces mec qui me regardaient je me sentais plus plaisante.

Nous nous sommes parlé au téléphone lorsque j’ai pu dénicher un endroit discret. Il m’a dit, non il m’a ordonné,  » Viens à mon hôtel sinon je viens au tien de suite » Un peu prise de panique je lui ai dit oui. Je partirai vers 21h de ma réunion en taxi de façon également discrète que possible.
Lorsque la soirée buffet battait son plein de nombreuses collaborateurs sont venus me draguer de façon plutôt voilée ou hésitante malgré mon alliance mais je ne pensais qu’à mon athlète et son corps dur comme l’acier. Cela m’amusait de voir ces individus plutôt performants en affaires venir me bredouiller quelques compliments sur ma tenue et autres commentaires avant que gentiment je ne les envoie promener.
Finalement vers 21 heures je suis partie vers la sortie de façon très discrète. Je suis montée dans un taxi qui attendait et me suis rendu à l’hôtel ou Chris devait me retrouver. Lorsque je suis entrée dans le bar de l’hôtel il y avait pas mal de monde. J’avais bu quelques coupes de Champagne pour me détendre mais j’étais nerveuse comme lorsque de ma première rencontre en prenant en compte lui. Je voulais lui dire que je ne pensais pas que c’était une gracieuse idée mais je voulais également le laisser me posséder, me baiser comme si j’étais sa propriété. Marchant d’un pas décidé vers le bar je ne vis pas Chris au départ. J’ai remarqué au moins un queutard me fixer du regard. Je suis allée au bar et me suis assise devant l’un des tabourets. Un male allait s’y asseoir car peu étaient vides. Il m’a regardé de bon en bas le toujours possible puis m’a proposé le siège. Utile de passer une femme et de pouvoir s’habiller pour plaire à.
Je me suis assise avec mes nombreuses jambes croisées et me tenant bien droite. Cet individu charmant m’a offert une boisson et a commencé à me parler. Poliment j’ai conversé avec lui tout en regardant autour discrètement pour voir si Chris arrivait.
Chris sera finalement arrivé avec une jeune femme plutôt merveilleuse et plaisante à son bras, Je fus un peu surprise mais pas vraiment car en moi je savais qu’il n’était pas honnête sur ses relations. Il me présenta à Dawn, une autre fan. Il ne m’a pas fallu longtemps de notre conversation pour que je comprenne ce à quoi il voulait venir. Je ne suis pas attirée par les femmes et je lui ai fera appréhender.  » Oh non, ce n’est pas comme ça ma chère, nous allons juste faire la fête ce soir. » . L’alcool coulait à flot et je me sentais plutôt gigantesque. Chris suggéra que nous montions dans sa suite pour continuer la fête. Un peu ivre j’ai accepté. Dawn était sympathique bien que un peu vulgaire. Parfaite et habillée bandante au travers de des talons aiguilles vertigineux, une robe flottante courte. Âgée de 30-32 ans elle avait certainement un physique meilleur que le mien.
Je me sentais un peu jalouse quelque part et j’ai décidé de rentrer en compétition. Je pensais que Chris allait choisir une de nous pour passer la soirée. Même si je suis la moins jeune des deux je pensais être la plus bonne. Je savais que Chris avait aimé tringler une femme classe et sophistiquée. Un peu ivre j’étais un peu plus ouvertement aguicheuse. Je me tenais bien droite pour montrer ma poitrine bien ronde, je croisais et décroisait mes multiples jambes aux talons bien brillants et bien hauts. Chris sera venu s’asseoir près de moi et a commencé à m’embrasser dans le cou tout en posant sa main devant ma cuisse. Je l’ai encouragé en l’embrassant devant les lèvres. Un long percuter bien rendu et passionné. Il me murmura dans l’oreille  » je sais que tu es ma plus coquette fan, tu es si classe, si enthousiasmante et je rêve depuis longtemps de faire la ferveur avec toi à nouveau. » . Une de ses mains s’est portée sur ma poitrine. J’ai poussé un long  » mmmm » alors qu’il palpait mon nichon. Je sentais que je commençais à mouiller déjà. Sa main puissante pétrissait mon nichon lourd et rond alors qu’il m’embrassait. Comme une adolescente je devenais douchée le toujours possible. J’ai descendu ma robe pour qu’il accède à mes nénés. Il s’est exclamé sur leur beauté naturelle puis s’est appliqué à les lécher. Il s’est arrêté une seconde pour faire couler du Champagne sur les tétons puis lécher ce Champagne me rendant folle de plaisir.
Je ne pouvais pas m’en empêcher et j’ai palpé son entrejambes pour sentir son membre massif. Je lui faisais bien de l’effet car il était presque dur. Tout en tirant sur un de mes tétons il a ouvert son pantalon et sorti son outil spectaculaire. Sans me forcer il m’a poussée vers le bas et bientôt mes doigts fins encerclaient ce membre grossissant. Puis j’ai pris son gland dans ma bouche. Ma tête montait et descendant autant que je le pouvais. J’ai senti sa main soulever le bas de ma robe et le remonter au-dessus de la taille. Puis ses doigts ont écarté mon string pour jouer avec ma fente humide et brûlante. Un doigt puis un deuxième m’ont pénétrée. Je gémissais comme une folle et me tortillait pour qu’il ait meilleur accès. Je ne voulais pas aller trop vite car j’aime être bien préparée. Cela sera encore plus vrai lorsque je fais face à une queue surtout belle et épaisse. Je dois avouer que la douleur me propose du souffrance génèralement lorsque je suis écartée par une séduisante tige. Encore est-il que mes mâchoires me faisaient mal à force d’être délicate ouvertes pour sucer son gland.

Mes talons aiguilles plantés dans la moquette je me trémoussais sous les gestes savants de ses doigts. Chris se leva et se mis face à moi. Il était debout sur le lit et moi assise. Il poussa sa pine dans ma bouche et, ce qui sera impossible pour moi, je me lançais sans hésitation dans l’adoration buccale de son membre.
Je sentais ses doigts dans ma foufoune mais perdue dans mes actions je n’ai pas réalisé de suite qu’il s’agissait d’une langue. Après quelques minutes Chris était raide comme du bois et ma pauvre foune dégoulinait. J’avais envie de sa pine mais n’osait pas le lui dire. Il s’écarta et c’est là que je vis Dawn à genoux sur moi en train de me lécher. J’ai fait un mignon bond mais je ne savais que faire. Ivre d’alcool et de passion je ne pensais qu’à une chose : avoir Chris en moi. J’ai repoussé Dawn de la main. Celle-ci est venue se mettre entre Chris et moi. Me contemplant droit dans les yeux elle s’est penché en avant pour attraper mes genoux. Montée sur des talons de 11cm environ elle avait les fesses au grand endroit. Chris n’a pas hésité et l’a pénétrée d’un coup. A ma surprise elle a à peine fait un bruit lorsqu’il a glissé son gros membre en elle. Cette délicieuse libertine semblait tellement habituée à être pénétrer ainsi qu’elle ne bronchait pas. Je restais collée au canapé avec mes nénés à l’air et ma robe remontée au-dessus de ma taille. Chris ne semblait pas complétement aimer cette baise car il ne disait rien et son regard trahissait son ennui. Après être revenue de mon choc j’ai commencé à me rhabiller. Regardant cela Chris sera sorti de Dawn et s’est essuyé la pine en prenant en compte une serviette. Il l’a poussée de côté et sera revenu s’assoir à côté de moi.  » Ma Darling ne sois pas ainsi choquée, je pensais que l’on pourrait s’amuser tous ensemble mais tu sais que tu es ma préférée. Je ne voulais pas te choquer ou te faire partir. » . Il recommença ses caresses Dawn un peu énervée d’avoir ainsi été interrompue resta cependant sympathique  » Pardon Jenna je voulais te récupérer du douleur pour que l’on s’amuse conjointement, je te trouve très attirante, très classe. »
J’ai commencé à me relaxer. Après quelques minutes de création j’étais à innovant prête. Chris m’a demandé à l’oreille  » Tu me souhaites maintenant » J’ai répondu un peu rapidement  » oh oui » .
Rapidement il s’est placé sur moi. Il a mis mes jambes par-dessus ses épaules et a placé son membre dans ma foune. J’ai senti et vu en même temps son gros membre me pénétrer. Malgré le fait qu’il m’écartèle j’étais en extase. Je poussais des petits cris alors qu’il poussait plus loin. Dawn faisait des commentaires du genre  » Elle sera étroite hein ? Plutôt serrée pour toi non ?  » , mais je ne l’écoutais plus. Je regardais Chris dans les yeux alors qu’il commençait à bien me préparer. Il commença à baiser de la vitesse et me délivrer des célèbres coups de tige. Il sortait presque entièrement de moi avant de replonger. Je mordais ma lèvre pour ne pas crier trop fort alors qu’il se lançait à fond dans la nique de cette femme sophistiquée hannah qui le changeait des bonasses trop faciles.
J’ai senti une main sur mon nichon et je me doutais qu’il s’agissait de Dawn mais à ce point je m’en moquais. Chris encouragé par Dawn me mettait des grands coups tout en soulevant mes jambes de plus en plus hautes. Cela lui permettait de rentrer de plus en plus profond. Finalement il frappa mon cervix me faisant crier. Ses testicules frappaient mon petit trou alors que mon cul se soulevait de plus en plus du canapé. Je voyais mes escarpins pointer vers le plafond comme dans un rêve. Prises de soubresauts en prenant en compte chaque pénétration mes jambes vibraient dans tous les sens. Je crois que je parlais dans une langue inconnue à ce moment-là.
Dawn me caressa le clito en passant la main entre mon ventre et celui de Chris. Je commençai rapidement à sentir le début d’un orgasme. Chris devait se sentir encore plus à l’étroit alors que les muscles de mon minou se resserraient. J’ai commencé à gémir et Dawn s’assurait que je jouisse comme une folle en me caressant comme il faut. Je crois que j’ai perdu maitrise un moment. Lorsque j’ai repris mes sens j’ai vu Dawn qui suçait la belle queue de Chris sur moi. Soudain il a éjaculé sur son visage ce qui semblait les exciter tous les deux.
Chris m’a regardé et m’a dit  » Ça va toujours ? Tu es remise ? J’ai toujours envie de toi comme tu pourra le voir. » Bien qu’ayant joui vigoureusement sa pine restait raid’et dure.
J’ai essayé de me rasseoir et de me remettre en ordre.  » Je ne sais pas si je peux encore » , lui ai-je répondu. Dawn a rigolé  » vas-y Chris, elle est amoureuse de toi elle acceptera tout » . J’ai commencé à protester un peu. Tous les deux m’ont prise et presque traînée jusqu’au lit. Ma robe fut finalement enlevée et je me retrouvais nue en prenant en compte juste mes chaussures à talons aiguilles.
Dawn s’est couchée sur le dos sur le canapé et Chris m’a poussée pour que, à quatre pattes, je me retrouve au-dessus d’elle. Elle a commencé à me lécher la fente. En très peu de temps je mouillais à nouveau bien que rendus très sensible après mon orgasme. Chris est venu se positionner derrière moi. Debout à coté du lit il était en somptueuse posture pour me ravager en levrette. Il a enduits son membre de lubrifiant. Je gémissais sous les coups de langues de Dawn qui savait ce qu’elle faisait.  » Oh Chris juste toi » j’ai supplié.
Chris s’est mis en position et a lentement pousse sa merveilleuse pine en moi. Je me suis cambrée et j’ai essayé de me soulever mais Dawn me retenait et continuait de lécher ma foune qui était en train d’être écartelée à nouveau. Chris grognait alors qu’il poussait au delà de la raison profond en moi. Dawn s’exclama  » je te vois avancer en elle, vas-y Chris » Surtout dans ma posture journaliére, Chris me dévastait. La sensation de passer pénétrée ainsi tout en restant léchée par dessous était intense mais trop intense et je me sentais prisonnière. Chris commença à entièrement me piner. Il était trop gros pour moi après mon orgasme. Ma foufoune super sensible semblait être déchirée par ses bons coups de reins. Je couinais et pleurnichais mais j’en voulais aussi toujours. Dawn semblait infatigable et léchait mon clito comme il faut. Après quelques minutes de ce traitement je sentais que j’allais jouir malgré moi. J’ai poussé un cri et j’ai commencé à me cabrer. L’orgasme faisait tous les muscles de mon corps se tendre. Chris sortis de moi car trop à l’étroit dans cette choune pulsante. Il me poussait couchée sur le canapé, à plat ventre. Dawn s’était déjà mise de cote.  » Oui vas-y » je l’ai entendu dire. Chris s’est mis au-dessus de moi. Sans hésiter il a enfoui son gland dans mon petit trou. Etant presque inconsciente je n’ai pas tout de suite réalisé ce qu’il faisait. Couché au-dessus de moi il a commencé à me sodomiser brutalement. Aider par les jus de ma fente il lissa un peu mais il était rare qu’il me pénètre complètement, Dawn m’a mis la main sur la bouche pour éviter mes cris. Chris lui grognait comme une bête alors qu’il déchirait mon petit cul. Soudain il poussa plus loin. J’ai senti son nectar gicler au fond de mes entrailles.
Humiliée et brisée je me suis rhabillée alors que Dawn remettait Chris à niveau.  » A bientôt » , m’ont-ils lance. Je crois que j’ai compris ma leçon et que je resterais maintenant bien loin de ce genre d’individus.

j’aime allumer les voisins tout en restant notamment discrète